White Knight Chronicle : Origin

Added 15/7/2011

 

  White Knight Chronicle : Origin
(exclu PSP / online possible mais non testé)
 
interet general : 70/100
(graph : 13/20 / son : 13/20 / gameplay : 11/20 / scenar : 12/20)
Genre : pur D-RPG (et basique)

 

Il est tres rare que je teste des jeux pour la PSP, mais faut aussi avouer que les bons jeux sont assez rares sur cette console... d'ailleur, pour rappel, ce n'est pas la faute de la console, mais simplement un fait lié au piratage ehonté de celle ci mis en ratio avec son faible nombre dans le parc mondial
(je ne vous ferais pas l'affront de faire une dissertation sur le piratage, mais en gros, si on pirate une console qui ne s'est pas assez bien vendue, on la tue, alors que si on pirate une console qui cartonne mondialement, les editeurs y gagnent quand meme a developper dessus.... en gros.... l'exemple de la x360 et de la nintendo DS parlent d'eux memes) mais bref, revenons a nos moutons : le jeu

pour votre gouverne, je le possede car j'adore la saga White Knight Chronicle (le origin et le 2 compris) et je trouve tres injustes la plupart des tests que l'on lit a droite a gauche.... clair que ce n'est pas la perfection qui l'etouffe (le principe de tout les White Knight Chronicle), mais il a un petit coté attachant si on prend la peine 5 minutes de mettre un peu en retrait ses propres idées preconcues pour simplement profiter du jeu et de ce qu'il offre pour ce qu'il est !

alors, WKC:O (pour faire court) est un pur D-RPG tres fortement inspiré (pour ne pas dire ehontement pompé) de Monster-hunter ... voila, tout est dit ou presque ^^

ses plus :

- on lui reproche ses graphismes, mais bon, soyons honnete, on a gravement connu pire !

- l'aventure est une sorte de prequelle a White Knight Chronicle, puisque celle ci se passe 1000 ans avant (pendant les celebres guerres, mais je spoil pas), on se fait son petit heros a soi et on fait des missions (plutot, on enchaine sans fin des quetes et des missions...)

- le QG de l'aventure se passe dans un train, ca change des habituels villages moyennageux ^^ en plus, on peux modifier son train pour y adapter des wagons specifiques (dortoirs pour avoir plus de compagnons, canons pour une aide pendant les combats et j'en passe....)

- on recrute des comagnons (tant que le train est assez grand ^^ ) dont 3 viendront combattre a nos cotés .. par contre, ils vivent leur vie et font ce qu'ils veulent, on a pas de reel controles sur leurs actions... dommage ... en parlant des compagnons, ceux ci ont des quetes a faire et les reussir augmente leur amitié avec le joueur et lui permet d'apprendre une de leur competence gratos... mouais, utile mais sans plus....

- possibilité de tranferer du "pognon" (les dalhia je crois...) de White Knight Chronicle : Origin a White Knight Chronicle 2. honetement, je sais pas a quel moment ca se fait, je n'y suis pas arrivé ^^

ses moins :

- amis de la repetition d'action a outrance, bonjour ! on fait toujours pareil... on accepte la quete, on y va, on la fini, on revient au train, on depense ses points et on repart... ok, c'est du D-RPG, mais quand meme, un brin de fantaisie aurait sauvé le titre....

- au niveau gameplay/combat, c'est le meme que White Knight Chronicle 2 mais en plus simple... trop simple a mon gout... les talents se modifient tout betement, on reflechi pas trop a ce qu'on fait, et nos 3 compagnons vivent leur petite vie tranquille, donc on ne gere que son perso... ca donne un coté reel, mais ce n'est qu'un jeu apres tout...

- de la zone toute petite et mega instanciée et toute carrée... ca donne l'impression de toujours faire la meme chose... pas assez de renouvellement dans les decors, c'est dommage... et pas de matos de ouf a trouver dans les coffres, juste des ingredients pour upgrader arme et armures... ca aussi c'est idiot....

- pas de chevalier au combat, mais des armures upgradée pour chaque membre du groupe... ok, c'est normal et lié au scenario mais ca ne change pas grand chose au final et ca ne demarque pas White Knight Chronicle : Origin des autres jeux... (limite, on s'en passe tres bien....)

- une gestion d'orbes de couleurs qui modifient vos stats en fonction de celui que vous portez... je vous avoue honnetement que j'ai pas tout compris ^^ mais j'ai bien vu que c'est mal expliqué dans le jeu ....


ma conclusion :

A reserver aux fans de White Knight Chronicle ! les autres vont etre decus, c'est archi evident...

par exemple, bien qu'un monster hunter soit identique dans sa conception de base, il offre un challenge plus interressant et sais attirer le joueur toujours plus loihn que White Knight Chronicle : Origin qui se contente simplement de proposer inlassablement sensiblement les memes quetes...

bref, on nage dans la plus pure tradition du D-RPG et on ne s'en eloigne pas d'un pouce.. dommage... manque juste un tout petit quelque chose pour rendre le jeu passionnant.. tel quel, il n'est qu' interressant, mais sans plus...

voila, tout ca pour dire que le jeu n'est pas specialement mauvais, mais du coup, il n'est pas non plus specialement bon.... d'un autre coté, on a connu pire !

a prendre ou pas ? je dirais qu'il faut tester sur 5 quetes (env 15 minutes suffiront)... ca donne toute l'ambiance du jeu et ca suffit a attirer ou a degouter... tout ce qui peux se passer apres restera des changements mineurs...


Tags : white knight
Category : La PSP | Comments (1) | Write a comment |

Dongeon explorer

Added 5/1/2009

PROCHAINEMENT

nom : R

version testée : PS3

genre : a

interet general : /100

en gros : graph : /20, son : /20, maniabilité : /20, aspect technique : /20

 




Pour resumer :

-


et maintenant, ses petits cotés penibles  :

-




la conclusion:



Tags :
Category : La PSP | Comments (0) | Write a comment |

Silverfall

Added 16/5/2008


nom : Silverfall

version testée : PSP

genre : Hack & Slash (et non RPG !)

interet general : 70/100

en gros : graph : 14/20, son : 12/20, maniabilité : 14/20, aspect technique : 15/20

 

Digne successeur de sa version PC, Silverfall sur PSP ne decoit pas (du moins, pas trop si l'on sait a quoi l'on a affaire)

En effet, Silverfall est plus a classer dans la categorie Hack & Slash que dans la categorie RPG, le jeu se situant plutot comme un successeur light de Diablo ou plus recement Titan quest...

pour resumer :

- customisation light de son perso (c'est pas terrible, mais au moins, ca existe)

- pas de reelles situations bloquantes dans le scenario (a part des aller et retours penibles)

- graphiquement propre  (c'est pas de la surenchere mais ca reste honnete)

- combats simples avec 8 actions (customisables a partir de ses competences) et un lock(par "R") de la cible meme si les 4 autres actions sont des raccourcis accessibles par "L" ce qui rend l'ensemble un peu lourd... je me suis habitué aux 4 actions principales

- la gestion technologie versus nature, c'est assez sympa, meme si ca devient tres previsible a la longue... en fait ca sert a utiliser certains pouvoir ou equipement reservés a un bord ou l'autre... 

- les points a rajouter dans ses stats et ses techniques (toutes les 2 minutes a la vitesse ou on level...) 


et maintenant, ses petits cotés penibles

- les monstres sont de votre level (plus vous montez, plus ils montent)... meme si c'est un choix de developpement, je me suis toujours demandé a quoi servait de prendre de l'experience si la "surpuissance" n'existe pas !

- si vous videz une map de ses monstres, une partie va repoper au fur et a mesure... ca fait prendre de l'xp mais c'est une astuce pour rallonger un poil la durée de vie Clin d'oeil

- vous pouvez sauver a tout moment ,c'est bien, mais quand vous reprenez la partie, vous etes pres du dernier portail d'entrée utilisé, et du coup, des fois, toute la map a se retaper Mécontent

- systeme d'acces a l'inventaire un peu penible a utiliser, meme s'il est tres complet 

-et il est buggé ! c'est pas tres grave, quelques dialogues ratés ... mais surtout le probleme du casque, dont la vue d'inventaire ne correspond pas a la vue sur le perso (mettez un casque en metal, et votre perso se voit affublé d'une coiffe en tissus !!) 

 

la conclusion : j'ai été agreablement surpris par Silverfall PSP, ayant pesté contre la version PC (bug, lourdeur, programmation "a la rue"), ce titre PSP n'en est en fait que sa copie allegée, et du coup, allegée en bug et autres betises de son homologue... et ca, c'est bien. Mais dans sa categorie, je le classe quand meme moins joli qu'un Dungeon siege ou qu'un Untold legend, mais il possede un petit charme que les autres n'ont pas (sans doute lié a son conflit nature/technologie, sa facilité a ne pas laisser le joueur bloqué et sa simplicité de prise en main.

Tags :
Category : La PSP | Comments (0) | Write a comment |

| Contact author |